Aérer et limiter les sources de pollution

En cas de pollution atmosphérique à l’ozone ou aux particules, restez chez vous et évitez les efforts physiques, surtout si vous souffrez d’une maladie respiratoire ou cardiaque.

Aérez votre logement au moins 10 minutes par jour, même en hiver, même si votre ventilation est en état et efficace. Faites vérifier celle-ci au moins tous les trois ans et n’obturez jamais les grilles et ouvertures.

Réparez rapidement toute infiltration ou fuite d’eau et nettoyez immédiatement les traces de moisissures.

Ouvrez ou entrouvrez les fenêtres pendant que vous bricolez, faites le ménage, cuisinez.

Ne laissez pas tourner le moteur de votre voiture ou un groupe électrogène dans le garage ou près de la maison ou devant une bouche d’aération.

Même si vous vivez seul(e) et même en dehors de la présence d’enfants ou de femmes enceintes, ne fumez pas à l’intérieur. Faites-vous aider pour arrêter au plus tôt. Informez-vous sur les raisons de votre esclavage au travers des récentes révélations, mises en ligne par l’université de Californie, sur comment la mafia des producteurs de tabac s’y est prise depuis 60 ans pour rendre de plus en plus de personnes dépendantes de leur drogue, s’assurant ainsi des rentes à vie. Le livre du docteur Proctor Golden Holocaust en est un résumé édifiant.

Evitez les tapis et surtout les moquettes, qui contiennent des produits toxiques tels que des retardateurs de flamme. Ces textiles stockent puis re-larguent les polluants domestiques, la fumée de tabac et les poussières ; ils favorisent la prolifération des acariens.

Ne confiez pas vos vêtements au nettoyage à sec, sauf à l’eau, au CO2 ou au silicone liquide, ou aérez-les plusieurs heures en extérieur avant de les rentrer.

N’utilisez aucun pesticide ou insecticide dans la maison ou le jardin, surtout si vous avez un chien qui est admis à l’intérieur.

Ne laissez pas votre chat ou chien entrer dans les pièces où peut jouer un enfant en bas âge, surtout s’il porte un collier anti-puce. Ne l’acceptez pas dans les chambres, lavez-le et brossez-le régulièrement, surtout en cas d’allergie.

Enlevez vos chaussures à l’entrée de la maison, à plus forte raison dans un lieu où de jeunes enfants sont susceptibles de jouer par terre.

En rénovation, utilisez des peintures sans solvants ou écologiques. La base INIES liste les produits selon leur impact environnemental et sanitaire.

Evitez les meubles neufs en aggloméré ou contreplaqué, surtout pour la chambre d’un nouveau-né. Préférez des meubles anciens ou d’occasion en bois, et si vous les rénovez, utilisez un vernis ou peinture sans émission de solvants.

Surtout pendant la grossesse, n’utilisez pas de peintures industrielles sans l’Eco label Européen ou qui ne répondent pas à la norme NF Environnement, de colles, de vernis, y compris à ongles, de solvants, y compris dissolvant à vernis à ongles.

Si une pièce vient d’être rénovée ou décorée avec une peinture industrielle même à l’eau, aérez la pièce si possible deux à trois semaines avant de l’occuper.

Lorsque vous percez ou poncez, portez des lunettes de protection et un masque filtrant à la norme FFP2 ou FFP3. Attention : ces masques filtrent les poussières et particules fines, mais n’arrêtent pas les solvants. Il faudra dans ce cas utiliser un masque avec cartouche au charbon spécifique du produit utilisé.

L’hiver, limitez la température des chambres entre 17° et 19°C, celle des pièces à vivre à 19-20°C, celle de la salle de bains à 22°C. Pensez à aérer après une douche ou si du linge sèche à l’intérieur.

Faites vérifier votre chaudière et ramoner votre cheminée au moins une fois par an, deux pour les combustibles solides, selon les exigences des assurances. Aérez immédiatement en cas d’enfumage.

Les petits chauffe-eau et appareils de cuisson non raccordés à l’extérieur sont interdits dans les salle de bains, chambres, séjour et studios. Ne les utilisez que 8 minutes maximum en continu, dans une pièce aérée d’au moins 6m².

N’utilisez les chauffages d’appoint au butane, propane ou pétrole que dans des locaux ventilés, et à condition qu’ils soient munis de dispositifs de sécurité avec contrôle d’atmosphère.

Si vous cuisinez au gaz, faites fonctionner la hotte aspirante, à condition qu’il n’y ait pas de conduit de fumée en usage dans la même pièce : risque de refoulement. Nettoyez ou changez le filtre selon les préconisations du fabricant.

Si vous habitez une région exposée au risque Radon, et surtout si vous n’avez pas de vide sanitaire bien ventilé, faites vérifier par un professionnel l’étanchéité de la dalle et des passages de gaines. En cas de doute, surtout si vous habitez une région granitique ou volcanique, faites réaliser un diagnostic radon.

En cas de bris de thermomètre à mercure ou d’ampoule flucompacte, aérez immédiatement et quittez la pièce au moins 15 minutes. Ne passez surtout pas l’aspirateur. Si vous êtes enceinte, éloignez-vous, éloignez les enfants et laissez quelqu’un d’autre gérer le problème. Mettez des gants et recueillez les billes de mercure et débris de verre avec une feuille de papier ou de bristol ; placez-les dans un récipient hermétique type bocal de verre à couvercle étanche, puis un sac poubelle que vous mettrez immédiatement dehors. Emmenez les débris à la déchetterie en précisant qu’il s’agit de mercure.

Publicités